David GOEURY

Professeur en Classes Préparatoires

Lycée Descartes – Rabat (Maroc) / chercheur associé au Centre Jacques Berque à Rabat

co-responsable de l’axe « Identifications et sociabilités »

Axes de recherche dans l’U.R. Médiations

Présentation

 Docteur en géographie, David Goeury est membre du laboratoire Médiations Sciences des liens, sciences de lieux (Unité de Recherche de Sorbonne Université).

Il y est co-responsable de l’axe Identifications et sociabilités.

Professeur en classe préparatoire aux grandes écoles de commerce au lycée Descartes de Rabat (Maroc), il est aussi chercheur associé au Centre Jacques Berque de Rabat.

Après des travaux de recherche sur les marges et les marginalités dans les pays à revenus limités (Inde et Maroc), il développe une géographie des parties prenantes autour des questions de résilience des sociétés. Il interroge actuellement la transformation des biens communs fonciers dans le cadre d’une recherche action au Maroc. Il codirige une série de programmes de recherche sur la transformation des espaces oasiens en Afrique du Nord autour de l’initiative Zerka (https://zerka.hypotheses.org). Ces programmes questionnent les enjeux de l’innovation adaptée et appropriée afin d’interroger les dynamiques d’écoconstruction et d’agroécologies. Parallèlement, il participe depuis 2001 à des initiatives de valorisation du patrimoine collectif saharien. Il codirige actuellement le programme « Route des empires sur les sites archéologiques médiévaux au Maroc (2019-2020) » et participe du projet « Collective Granaries » soutenu par le Global Heritage Fund (https://globalheritagefund.org/people/).

Par ailleurs, il étudie les transformations politiques en Afrique du Nord depuis 2011 et est membre de l’ERC Tarica (voie), sur la circulation des modèles politiques et économiques en Afrique du Nord (2016-2020) (https://tarica.hypotheses.org/412). Il est aussi membre du comité scientifique de Tafra (mutation) (http://tafra.ma/equipe/) qui mène un double travail d’accès aux données statistiques et de plaidoyer pour la mobilisation de ces données à travers notamment la cartographie thématique. 

Mots-clés : parties prenantes, communs, transformations politiques, marges, marginalités, pays à revenus limités.

Publications significatives

Breviglieri Marc, Gamal Saïd Noha, Goeury David, 2021, Résonances oasiennes. Approches sensibles de l’urbain au Sahara, Genève : Métispresses.

Goeury David, Sierra Philippe, 2016, Introduction à l’analyse des territoires – Concepts, outils, applications, Paris: Armand Colin.

Goeury David, Deau Olivier, 2019, « Déclin des villes moyennes et conflictualité territoriale au Maroc. Les conséquences d’une pluralisation politique inachevée ? », L’Année du Maghreb [En ligne], 21 | 2019. URL : http://journals.openedition.org/anneemaghreb/5615

Goeury David, Deau Olivier, 2019, « Peut-on parler d’une génération « 20 février » ? Interroger la jeunesse urbaine marocaine: identité politique et participation » in Revista de Estudios Internacionales Mediterráneos, 26, pp. 23-42. https://doi.org/10.15366/reim2019.26.002 

Goeury David, 2018, « Pour un retour des biens communs fonciers ?  », Belgeo [En ligne], 2 | 2018, URL : http://journals.openedition.org/belgeo/21530

Goeury David, Leray Louis-Emmanuel, 2017, « Résilience, résistance et reconnaissance », Géographie et cultures [En ligne], 101 | 2017, URL : http://journals.openedition.org/gc/4863